- Troubles traités -

Les phobies :

C’est la peur, l’anxiété intense à propos d’un objet ou d’une situation, qui va entraîner une souffrance et une détérioration de la vie quotidienne.

Exemples :
Ne plus pouvoir prendre sa voiture suite à un accident, ne plus pouvoir conduire sur autoroute, emprunter des tunnels… , avoir peur de prendre l’ascenseur, l’avion, avoir peur de sortir de chez soi, de la foule, des files d’attente, des petits espaces, des hauteurs, avoir peur des araignées, des chiens, des oiseaux, du sang….

Les attaques de panique :

c’est une montée brusque de panique, pendant lesquelles des symptômes vont apparaître : palpitations, accélération du rythme cardiaque, transpiration, sensations d’étouffement, gêne thoracique, vertiges, frissons ou bouffées de chaleur… Cela peut même aller jusqu’à un sentiment d’irréalité ou d’être détaché de soi, l’impression de devenir « fou » ou « folle ». Les attaques de panique se reproduisent plus ou moins souvent. Elles sont très déstabilisantes et angoissantes. Elles peuvent être reliées à une phobie, comme par exemple avoir des attaques de panique en conduisant si l’on a une phobie de la conduite automobile.

L’anxiété sociale :

c’est la peur d’une ou plusieurs situations sociales durant lesquelles on est éventuellement exposé à l’observation d’autrui. L’anxiété de performance en fait partie (anxiété souvent liée aux situations d’évaluation, tant scolaires que professionnelles). La peur et la honte sont les maîtres mots de ce trouble.

Exemples :
Prendre la parole en public, croiser le regard des autres, boire, manger, marcher devant autrui, échanger avec des personnes … bref, être en souffrance dans ses relations aux autres. Cela se traduit souvent par de la honte et des rougissements excessifs.

L’anxiété généralisée :

C’est se faire du souci pour tout ou presque, sans possibilité de contrôle de cette anxiété, qui est associée à quelques symptômes : agitation ou sensation d’être survoltée ou à bout, fatigabilité, difficultés de concentration, irritabilité, tension musculaire, perturbation du sommeil…

Exemple :
je me fais du souci pour mon travail, pour mon conjoint, pour mes enfants, notre avenir… pour tout !

Le trouble obsessionnel compulsif

appelée communément le TOC : C’est lorsqu’on a des pensées envahissantes et persistantes, entrainant une anxiété importante. Elles peuvent être associées ou non à des comportements répétitifs. Cela entraîne une perte de temps importante et une grande souffrance.

Exemple :
se laver les mains très fréquemment pour se décontaminer ou ne pas attraper de microbes, vérifier la même chose plusieurs fois par jour, comme par exemple les fermetures…

La dépression :

c’est lorsque l’on fait preuve d’une humeur dépressive et /ou un manque d’intérêt pour les activités. D’autre symptômes sont plus ou moins associés : perte ou gain de poids, troubles du sommeil, agitation ou ralentissement général, fatigue, dévalorisation de soi, culpabilité excessive, problèmes de concentration, parfois pensées de mort… Cela occasionne une grande souffrance et le sentiment que l’on ne s’en sortira pas.

Exemple :
dépression suite à un deuil, à une perte d’emploi, une rupture, un épuisement personnel et/ou professionnel appelé Burn Out…

Les ruminations :

il s’agit de pensées récurrentes et envahissantes au sujet de soi-même, d’évènements négatifs, de problèmes non résolus ou de symptômes dépressifs. C’est un flot de pensées qui ne s’arrête pas.

Exemple :
pourquoi je suis si nul(le) par rapport aux autres, qu’ai-je fait pour mériter cela ? pourquoi cela m’arrive-t-il ?

Les troubles du comportement alimentaire :

il s’agit principalement de l’anorexie mentale (restriction de la nourriture, peur de grossir et mauvaise perception de son poids alors que celui-ci est significativement bas), de la boulimie (absorption incontrôlée et importante de nourriture en un temps donné associée à des comportements de compensation pour ne pas prendre du poids).

Exemple :
je mange d’une manière rapide et incontrôlée d’une manière régulière et je ne me contrôle pas.

Les troubles liés au stress ou à des traumatismes :

c’est lorsqu’on a été exposée, de façon directe ou indirecte à des traumatismes ou des facteurs de stress et qu’on présente par la suite, entre autres, des symptômes envahissants (rêves, souvenirs…), une humeur et des pensées négatives…

Exemple :
j’ai été agressée et depuis, j’y pense et j’ai peur continuellement, je suis triste, irritable, j’ai des réactions que je ne comprends pas et qui m’inquiètent.

Mais aussi : la prise en charge de la douleur, les troubles de la personnalité, le perfectionnisme, les troubles bipolaires, l’affirmation de soi, l’estime de soi…

Important : toutes ces informations ont pour but de vous informer et de vous donner des exemples. Elles ne peuvent en aucun cas être utilisées pour faire un diagnostic vous concernant ou concernant une autre personne. Seul un professionnel peut établir un diagnostic s’il y a lieu de le faire.

La liste des troubles et des symptômes n’est pas exhaustive.